Maria VARVARA

Maria VARVARA

Hypnothérapie

"Un état de fonctionnement psychologique par lequel un sujet, en relation avec un praticien, expérimente un champ de conscience élargi."
Antoine Bioy

L’hypnose est une thérapeutique composée de suggestions directes ou indirectes, de métaphores, de symboles. Cette technique permet à une personne d’entrer dans un état de conscience modifiée. Cet état « second » offre à la personne d’aller transformer sa façon de percevoir une situation et d’en modifier certaines perceptions comme la douleur ou la peur.

La durée de la séance d’hypnose peut aller de quelques minutes à près d’une heure, en fonction des techniques utilisées et des besoins de la personne.

L’hypnose médicale se définit par un état de conscience particulier, qui n’est ni un état de sommeil, ni un état de veille. C’est par la parole que le praticien induit l’hypnose chez son patient. Celui-ci devient alors indifférent à l’extérieur.
L’hypnose travaille avec l’inconscient. L’inconscient est particulièrement puissant et permet de trouver de nouvelles solutions, comportements, là où le conscient est parfois très limité. C’est lui qui gère les fonctions de l’organisme (la respiration, le système digestif et cardiaque, l’équilibre lors de la marche…) et qui coordonne les apprentissages et les émotions sans même y penser. Il met en œuvre les comportements automatiques.

D’après Erickson, celui-ci est un réservoir d’expérience et de sagesse qui peut constituer un terreau fertile en solutions potentielles pour nos problèmes. Le langage hypnotique agit en profondeur, comme un stimulus, et court-circuite le mental.
Sur le plan physique, l’hypnose réduit la production d’adrénaline, contribuant ainsi à détendre et à réduire la douleur physique ressentie le cerveau produit des endorphines, hormones du bien-être qui vont lever toute inhibition, et permettre un voyage sans stress.

En état d’hypnose, la personne ressent souvent de la détente, du bien-être, elle entre alors en état de conscience élargi, soit dans son univers de perceptions qui peuvent être olfactives, auditives, visuelles.
L’hypnose induit une modification de la perception du temps et de l’espace : les ressentis corporels, la perception de la durée sont modifiés.

Il existe plusieurs types d’hypnose selon leur application médicale :
• L’hypnosédation : à visée sédative, elle fait notamment ses preuves en bloc opératoire, en tant qu’alternative ou complément à l’anesthésie médicamenteuse.
• L’hypnoanalgésie : Les douleurs chroniques comme les migraines, les lombalgies peuvent être soulagées par l’hypnose. Son efficacité a été validée par l’Inserm en juin 2015.
• L’hypnothérapie (à visée psychothérapeutique)
Considérée comme une méthode globale, l’hypnose prend en compte les différents aspects de l’être humain. Elle est indiquée dans des divers domaines :
• L’arrêt du tabac et autres addictions
• Maigrir et conserver son poids de forme
• Retrouver un bon sommeil
• L’amélioration de la confiance en soi
• La gestion des émotions
• Le traitement des phobies
• Le développement de sa capacité d’apprentissage
• Gérer les séparations, les deuils
• Le recours à l’hypnothérapie est utile pour diminuer l’état anxieux ou dépressif, le stress ou la crise de panique
L’état d’hypnose favorise le changement. Sous hypnose, il est possible de modifier des comportements qui ne sont pas ou plus adaptés et dépasser ses limites habituelles.

La prise de contact 
La séance type démarre par un échange verbal patient / patricien où se construit un lien de collaboration nommé » alliance thérapeutique « . Cette alliance est la base pour définir le type de travail à réaliser sous hypnose, mieux connaitre la personne, entrevoir l’objectif à atteindre et vérifier qu’il soit adapté » écologique pour elle« .
L’induction
Le praticien propose au patient le choix d’un environnement qui permettra de susciter intentionnellement l’état hypnotique. Pour commencer à rendre les perceptions plus flexibles, à les élargir et percevoir ce qui est dans l’instant.
La phase thérapeutique 
À l’aide de suggestions et d’images métaphoriques, le praticien propose progressivement au patient de commencer à modifier la façon dont il perçoit sa réalité douloureuse. Il lui permet de vivre un autre possible. Le patient quitte alors ses certitudes, cesse de penser que la douleur sera constante.
Le retour à l’état de conscience ordinaire 
Le patient reprend contact avec les éléments qui l’entourent. Séance après séance, le patient s’installe dans une nouvelle façon de vivre sa réalité et sa vie. Le vécu hypnotique continu d’être là. Le patient pourra retrouver ces sensations par lui-même, en autohypnose.

Ce n’est donc pas !
• Du sommeil ou une perte de conscience
• Une psychothérapie
• De la magie
• Extraordinaire
• Un envoûtement
• Une domination, pouvoir de l’hypnotiseur
• De la manipulation négative (agir contre la volonté)
• Dangereux
Mais plus simplement…
• Attention
• Concentration
• Rêverie
• Réflexion
Toutefois, notons que les effets de l’hypnothérapie sont variables d’un sujet à l’autre. En effet, l’hypnose médicale est plus efficace lorsque le patient est réceptif, motivé et facilement capable de lâcher-prise.

Le thérapeute agit en tant que guide. La clé de cette pratique repose sur une participation active du patient, qui possède les ressources nécessaires pour répondre de manière innovante aux situations qu’il rencontre et effectuer ainsi une transformation intérieure positive.

Comment prendre un rendez-vous ?

Vous pourrez prendre un rendez-vous sur Doctolib en cliquant sur le bouton.